Item added Item updated Item removed No more products on stock You entered wrong value.

Votre panier est vide.

Aujourd'hui je reçois Mila, fondatrice de MILAWITHYOU pour vous parler « gestion et marketing ». Alors il y aura plusieurs articles qui se feront suite et parfois écho. L'important pour nous, c'est de partager nos bases techniques insufflées de nos parcours scolaires et nos quelques compétences marketing pour vous permettre de développer vos entreprises.

Nous vous souhaitons la bienvenue pour ce premier moment de partage axé sur la communication externe.

Je vais commencer par un peu de théorie, ce qui va sûrement saouler ceux qui savent, mais peut-être aussi passionner ceux pour qui c'est l'inconnu.

Vous êtes prêts ? On y va ?

1/Communiquer : quelques définitions

Une situation de communication se caractérise par plusieurs facteurs :

  • des participants à la communication (on ne communique pas seul)
  • une forme de communication (orale, écrite)
  • un sens entre les participants (unidirectionnel, bidirectionnel)
  • un objectif (un message à faire passer)

Les participants peuvent être variés :

  • fournisseurs
  • clients
  • personnel
  • etc...

La forme de la communication :

Elle peut être formelle (note de synthèse, règlement intérieur, livret d'accueil, carte de visite...), c'est une communication prévue par les procédures et qui a des normes et des outils déterminés.

Elle peut être informelle (entretien occasionnel, rencontre non prévue), c'est une communication qui n'a pas de fonctionnement codé et qui laisse la place à un réseau parallèle et spontané.

La communication bidirectionnelle :

Les participants sont en intercommunication, ils connaissent immédiatement les réactions de l'interlocuteur qui peut réagir tout de suite (entretien, conversation téléphonique, réunion, live sur facebook).

La communication unidirectionnelle :

Le message circule dans un seul sens, la réaction de l’interlocuteur est différée (vous en me lisant, une lettre, un message sur répondeur, une vidéo youtube).

L'objectif du message :

  • informer ou s'informer (collecter des informations, les transmettre)
  • donner un ordre ou fournir un travail demandé
  • négocier, motiver
  • etc...

2/ Communiquer avec des partenaires extérieurs

L'activité d'une entreprise repose sur des échanges quasi permanents avec de multiples partenaires. Les performances de l'entreprise vont dépendre de la qualité de ses échanges.

On parle de multiplicité des contacts :

  • contacts personnels et téléphoniques (prises de rdv, visites, demandes d'informations)
  • échanges de documents (lettres, devis, factures)
  • échanges de données informatisées (fichier client, catalogue informatisé)
  • communications par internet (mails, réseaux sociaux)

La qualité de ces échanges repose sur 3 critères principaux :

  • La fiabilité

Il s'agit de la sécurité avec laquelle s'effectuent les communications.

Elle porte directement sur le message (clair, précis, complet, vrai) et sur le moyen de communication (surtout ne pas continuer une conversation téléphonique si vous n'avez pas de réseau, proposer de rappeler plus tard)

  • La rapidité

C'est la vitesse de transmission de l'information d'un communicant à l'autre.

C'est la garantie du traitement instantané des demandes.

Il est évident que si vous attendez 12 sonneries pour répondre au téléphone, vous allez laisser l'impression à votre interlocuteur que vous avez fait votre stage d'entrepreneur à la Caf. Soyez réactifs.

Répondez aux mails rapidement, juste pour informer votre interlocuteur que vous avez reçu sa demande/proposition et que vous revenez vers lui sous 24/48/42h (vous choisissez votre disponibilité). Votre partenaire sera rassuré de savoir qu'il est au moins entendu dans sa démarche à défaut d'avoir tout de suite une réponse.

  • La permanence

C'est la continuité dans les relations entre les partenaires.

Il s'agit de la possibilité de joindre l'entreprise, de passer une commande ou simplement de laisser un message. Bien sûr vous n'êtes pas disponibles H24 7J/7 mais un répondeur peut prendre vos appels, une secrétaire peut prendre vos messages (oui, il y en a qui ont ce luxe parfois, ça arrive) et vous pouvez préparer un mail automatique en cas de fermeture de votre entreprise avec votre date de retour et les coordonnées d'un collaborateur à joindre en cas d'urgence. N'oubliez pas de mettre un message automatique sur votre Messenger pro pour le week end !

3/L'ensemble de ces trois critères pérennise votre entreprise et en favorise sa gestion.

Bien sûr, pour réussir à les mettre en place et ainsi atteindre vos objectifs, vous disposez de moyens.

  • Des moyens humains :

Formez vous (et faites formez votre personnel) et informez vous (et informez votre personnel).

De nombreuses formations sont possibles à distance.

  • Des moyens techniques :

Le répondeur … et oui ! Pensez à votre messagerie !!!

Je suis passée du « Salut c'est Gwen, je fais la vaisselle, je rappelle dès que j'ai fini, bisous » à « Bonjour, vous souhaitez rentrer en contact avec Gwen, elle est actuellement indisponible, laissez vos coordonnées et le motif de votre appel après le bip, merci », ce qui n'est pas encore optimal, loin de là (idéalement il faut un numéro privé et un numéro pour votre entreprise, ça permet vraiment de faire un message très pro « Bonjour, vous êtes bien à la boutique FairyDesFolies, tous nos conseillers sont actuellement en ligne, laissez vos coordonnées et nous vous rappellerons ultérieurement »

Le mail. Qui n'a pas son adresse mail spécial boutique/entreprise ? Levez la main que je vous vois, que l'on vous fasse vous lever et qu'on vous couvre de goudron et de plumes ! Un mail simple, facile à retenir. Surtout évitez les superboutique-troplaclasse-petitsprix@blablabla.fr !!!

A titre d'exemple un simple contact@boutique.fr ou boutique@gmail.com selon les disponibilités de chacun. Prenez l'habitude d'envoyer vos mails pro depuis cette boite mail, et de répondre aux mails pro par cette boite mail également. J'en connais qui sont championnes pour répondre de leur boite perso à un mail pro, la faute au transfert automatique... Quand ça arrive, rougissez un bon coup, tapez-vous sur la main et faites plus attention la prochaine fois, ou séparez complètement les deux comptes.

Les transferts financiers. Je pense qu'ils mériteront un article à eux tout seuls (tu notes Mila?) mais il est vrai que le moyen de paiement doit être le plus sécurisant possible pour votre client. Oubliez les espèces, sauf si vous êtes sur un marché. Favorisez les paiements sans frais (les virement SEPA sont gratuits) si votre client est en confiance. Optez pour Paypal si vous n'avez pas encore de compte en banque dédié à votre activité.

Bon, on va s'arrêter là pour aujourd'hui, ça fait déjà pas mal à lire, à relire, à annoter, à apprendre par cœur. Interro dans 2 jours 😉

Gwen, créatrice FairyDesFolies, j'écoute

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

usercross

Pin It on Pinterest

Share This
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram